Bénabar Dis-lui oui Index du Forum

Bénabar Dis-lui oui
Forum des bénabarges.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ibrahim Maalouf né en 1980
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bénabar Dis-lui oui Index du Forum -> chansons , musiques françaises et internationales . -> Musique classique, contemporaine , jazz et apparentés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mialick


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2009
Messages: 835

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 22:04 (2013)    Sujet du message: Ibrahim Maalouf né en 1980 Répondre en citant

Reportage T.V intéressant sur Ibrahim Maalouf au JT de 13h du dimanche 10 février.
Visible en replay ici


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Fév - 22:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
claire59
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 9 425
Localisation: lille

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 23:51 (2013)    Sujet du message: Ibrahim Maalouf né en 1980 Répondre en citant

on a pu voir Ibrahim maalouf aux victoires de la musique Classique pour rendre hommage à Maurice André
_________________
Les meilleures soirées ne sont jamais prévues
(Paris By night)


Revenir en haut
Balao
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2009
Messages: 4 590

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 23:28 (2013)    Sujet du message: Ibrahim Maalouf né en 1980 Répondre en citant

Un message d'Ibrahim Maalouf :

Bonsoir à tous, après 8 ans de bons et loyaux services au Conservatoire Régional D'Aubervilliers-La Courneuve, dont 3 ans d'enseignement au Pôle Supérieur du 93, où j'ai eu des élèves très intéressants et pleins de bonne volonté et où également j'ai eu le plaisir de créer de nombreux projets (échanges pendant 7ans avec une université américaine (Kansas State University), ou bien "Alice Au Pays des Merveilles" (avec le Festival d'Ile de France et Oxmo Puccino, etc.) j'ai en mon âme et conscience décidé de démissionner de ce poste qui pourtant m'intéressait au plus haut point.

Je m'explique.

Au delà du manque de temps, il y avait de réelles décalages entre ma manière de voir l'enseignement artistique supérieur dans ce qu'on a encore le culot d'appeler les "conservatoires de musique" - comprendre: écoles de transmission d'un savoir musical figé et non évolutif, car par définition "classique" et donc indéformable, sous peine de sanctions indirectes et comportements de la direction à la limite du harcèlement professionnel - et ce qu'on attendait de moi.

Heureusement, j'atterris avec plaisir dans un autre établissement (Conservatoire Régional de Paris / Pôle Supérieur Paris-Boulogne, où j'enseigne l'improvisation aux élèves de cursus classique tous instruments confondus) et qui malgré la même appellation (à la destination géographique près), semble plus disposé à bousculer ces non-dits et discours régressifs et d'un autre temps. (Après il ne faut pas s'étonner que les classes se vident, que les conservatoires soient vus par nos politiciens comme des gouffres financiers au lieu d'être vus comme des lieux de culture, et qu'on doivent manifester devant le Ministère de la Culture pour récupérer 1.79 euros dont on dépend malheureusement que trop.)

Bref vous l'aurez compris, je regrette amèrement la situation, mais comme dans toute histoire d'amour, quand la vie à 2 devient un calvaire, il faut savoir dire THE END. Alors, c'est terminé. Et j'essaie de le faire avec un minimum de classe mais tout en ayant le courage de dénoncer un minimum ce qui cloche. (Et ça cloche grave...)

La phrase-qui-tue-tellement-elle-est-trop-longue:

-
Le jour où on me proposera un autre poste de professeur de trompette en école supérieur, où on acceptera par exemple de jeunes trompettistes de très bon niveau désirants se former à l'école classique pour se cultiver et progresser, même si c'est pour ensuite faire des carrières autres que "trompettiste d'orchestre" ou "soliste classique",

(de toute façon il n'y a pas de débouchés, donc tout est remis en cause malgré les oeillères de nos chers directeurs qui sont convaincus que leurs CRR sont une alternative aux CNSM... et qui vouent leur établissements à une vie (une mort?) de CNSM de seconde catégorie au lieu de leur donner leur indépendance artistique pour les différencier les uns les autres et leur donner une valeur ajoutée autrement plus intéressante et revigorer l'enseignement et l'établissement sous des aspects plus actuels, plus excitants pour les jeunes, plus valorisants pour eux, et du coup, décrocher les subventions nécessaires à leur survie!!!!)

alors j'envisagerais dans ce cas peut-être de reprendre une demi journée de ma semaine pour transmettre l'amour que j'ai pour l'école de trompette classique.

-

Si cela n'arrive pas, alors c'est certainement que je n'ai plus rien à faire dans cet environnement là. Je reconnais que ça m'attriste beaucoup. J'enseigne depuis l'âge de 17ans.

Mon premier élève était Emmanuel. Puis il y a eu Olivier, Eléonore, Myriam, Célestin, Sylvain, Loïc et une bonne cinquantaine d'autres... puis, pour finir, Thomas, Aurélien, Alizée, Benoît et Juan-Carlos.

J'ai l'impression de partir à la retraite !! C'est dingue :/ !!

Allez, bon vent à tous (Wind !! Wink ) et pour ne pas partir sur une touche tristounette, voici une video que je ne me lasserai pas de regarder et écouter tellement ces deux immenses artistes ont contribué à me donner envie de suivre cette école de la vie et du son que fût l'école française de Maurice André, et cette école de la liberté de création de DIzzie, qui ont été plus que jamais ouvertes et INDEPENDANTES. (et oui ! Mon père n'aurait jamais été admis en conservatoire de Paris selon les critères de sélections qu'on m'impose aujourd'hui et c'est certainement pour cette raison que j'y suis autant sensible. Maurice lui, personne ne pouvait lui interdire l'humanité de donner la chance à un paysan, venu étudier avec un son différent, une culture différente et surtout pour une vie musicale différente...)

Bref,
Enjoy !
(Ibe)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:54 (2017)    Sujet du message: Ibrahim Maalouf né en 1980

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bénabar Dis-lui oui Index du Forum -> chansons , musiques françaises et internationales . -> Musique classique, contemporaine , jazz et apparentés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com