Bénabar Dis-lui oui Index du Forum

Bénabar Dis-lui oui
Forum des bénabarges.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bénabar Dis-lui oui Index du Forum -> Archives -> Archives : passages médias Bénabar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
annie


Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2008
Messages: 1 850
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:26 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant


Valerie Dayan pour L'Express

«Ce qui nous rapproche, c'est notre côté rigolo un peu triste» (Bénabar). «Et une vision semblable de l'amitié» (Vincent Delerm)

Le premier sort Infréquentable, un disque sombre et swing ; le second, Quinze Chansons, un album très pop. Pour la première fois, ces deux chanteurs des petits riens de la vie accordent une interview ensemble, le temps de partager théière, passions... et petits agacements entre amis. Mais de quoi en avez-vous marre, messieurs ?

Vous avez surgi au début des années 2000, en même temps que Sanseverino, Camille, Cali ou Jeanne Cherhal. Vous n'en avez pas marre de ce label « nouvelle scène française » ?

Bénabar : Non, car le cousinage, en tout cas avec Vincent, est indéniable. Les thèmes sont semblables, mais le traitement est différent.

Vincent Delerm : La première fois que j'ai entendu parler de toi, je me suis dit : « Putain, y a déjà un mec sur le créneau ! » Et puis j'ai écouté ton disque... Je me suis retrouvé dans tes chansons, notamment dans Y a une fille qu'habite chez moi. Et je pense que tu aurais pu écrire mon Monologue shakespearien. Après, chacun a son style.

Vous a-t-on déjà confondus ?

B. : Une fois, quelqu'un m'a lancé : « Ah bon ? T'es pas Delerm ? J't'aime bien quand même. » Sinon, on m'a déjà pris pour Axel Bauer.

V. D. : Et moi pour Christophe Willem. J'ai signé des autographes : « Amitiés, Christophe. »

B. : Ce qui nous rapproche, c'est notre côté rigolo un peu triste.

V. D. : Et une vision semblable de l'amitié. Cette peur viscérale d'être déçu.

Bénabar, vous avez coécrit, il y a quelques années, les 71 épisodes de H, la série de Canal + avec Jamel Debbouze et le duo Eric et Ramzy. Vous n'en aviez pas marre ?

B. : Pas du tout. H m'a énormément apporté. J'ai appris à ne pas sacraliser l'écriture, à virer un texte dans la seconde... Un texte, c'est d'abord une émotion. Puis de l'efficacité.

Les spectacles que vous donnez tous les deux sont du pur entertainment. D'où vous vient ce goût du divertissement comique ?

V. D. : C'est dans ma nature. Et puis, au départ, je jouais du piano-voix à la puissance 10 000. Il fallait contrebalancer avec une petite mise en scène caustique...

B. : Faire le mariole en concert, surtout à mes débuts, relevait d'un manque de confiance en moi. Quand je prépare la cuisine pour mes amis, j'en fais aussi toujours un peu trop. Provoquer le rire des spectateurs est très gratifiant. Le paiement est direct. Mais, sur scène, je ne me livre pas entièrement.

C'est-à-dire ?

B. : Je ne suis pas le plus grand gai luron de la terre. Alors j'évite les chansons tristes... Certains trouvent Vincent terne, chiant, avant de le voir sur scène. Moi, c'est l'inverse. Les gens pensent que c'est la fête à Neuneu, que je fais le con en jouant de la trompette et en bouffant du saucisson... Mais ce que j'inspire, je l'ai sans doute cultivé avec mon nom de clown, avec l'utilisation des cuivres...

V. D. : On provoque souvent soi-même ce genre de clichés pas cool. Mon premier album donnait cette image voulue d'étudiant de la Sorbonne enfermé dans sa piaule. Mais l'artiste n'est pas qu'un puits de sensibilité, un mec avec une écharpe qui marche, l'air inspiré, dans une forêt. J'ai beaucoup emprunté à l'humour des grandes années Canal +, aux Deschiens, au « Centre de visionnage » d'Edouard Baer. Je leur dois le rapport au silence dans mes spectacles.

D'aucuns pensent que vous enregistrez toujours le même disque. Vous n'en avez pas marre de ces a priori ?

B. : A la fois, il ne faut pas avoir le complexe de Tchao Pantin : vouloir à tout prix faire l'inverse de ce que l'on est. Avec cet album-ci, j'ai l'impression de reprendre une conversation interrompue, même si l'esprit est plus rock.

V. D. : Je ne suis pas fanatique des chanteurs super-brillants capables de tout casser. Je place Souchon au-dessus de Gainsbourg parce qu'il se ressemble davantage à chaque album.

On vous a beaucoup caricaturés en chanteurs bobos ressassant le quotidien. Dernièrement, les attaques sont même venues de vos collègues...

B. : Benjamin Biolay s'est excusé. Quant à Michel Fugain, on n'a jamais autant parlé de lui que depuis qu'il nous a craché à la gueule. Pour reprendre une phrase de Vincent, si c'était Eddy Mitchell qui ne m'aimait pas, là, oui, ça me foutrait les boules !

V. D. : Les médias ont de l'appétit pour ce genre de potins, d'engueulades. Et puis ça prend des proportions philosophiques. Il y aurait donc une sorte d'interdiction de chanter le quotidien ? Ça devient de l'ostracisme !

B. : Indépendamment de l'idée de qualité, nous faisons des chansons académiques. Cela peut déplaire... Mais je pense qu'on a répondu à un désir du grand public de renouer avec la bonne vieille chanson française.

V. D. : Nous, on aime les chansons avec trois couplets et trois refrains, et on a envie que ça marche. Dans les années 1990, les chanteurs à texte avaient un peu honte d'avoir du succès. Dominique A, par exemple, en parle très bien.

================================================================================



Dans l'arrière salle d'un café du VIIIe arrondissement de Paris, LEXPRESS.fr a organisé un ping pong verbal entre Bénabar et Vincent Delerm. La règle du jeu: chaque chanteur dispose d'une liste de questions adaptées à son "adversaire". Vincent Delerm est au service. VOIR LA VIDEO


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Minipoucine


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2008
Messages: 1 192
Localisation: Bruxelles - Belgique

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:58 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

Merci pour la retranscription de cet interview!!! Okay Smile
_________________
http://minipoucine.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Minipoucine


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2008
Messages: 1 192
Localisation: Bruxelles - Belgique

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 13:09 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

La vidéo est extra, j'aime beaucoup!
_________________
http://minipoucine.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Malawite


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2008
Messages: 318
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 13:58 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

ah la la les pates au chèvre : on maîtrise ton intimité Vincent ! Epouse moi (ah ah)
_________________
Adrienar a dit : "Sacrée Malawite" - "Sacrée Malawite" - "Sacrée Malawite"
Et aussi : "Sacrée Malawite" ;-)


Revenir en haut
adrienar
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2008
Messages: 21 440
Localisation: région parisienne et nord

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 15:40 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

Super rigolo l'entretien ! Merci.
_________________
fidèle à d'autres ombres à jamais .Trenet


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
barnabette


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2008
Messages: 1 522
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 16:03 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

Excellent ! Merci !
_________________
Ca ira mieux demain, du moins je l'espère, parce que c'est déjà ce que je me suis dit hier


Revenir en haut
LaurenceR


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2008
Messages: 1 586
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 19:52 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

Je suis déchirée : au niveau artistique, je préfère très nettement Bénabar à Delerm. Mais maintenant que je sais que la spécialité culinaire de Delerm ce sont les pâtes au chèvre, et celle de Bénabar le boeuf bourguignon, je me demande si je ne vais pas changer de chanteur préféré... Mr. Green

Blague (débile) à part, cette interview est effectivement bien sympa !
_________________
Critique d'Infréquentable de Bénabar sur le blog Lire, Voir, Ecouter...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
adrienar
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2008
Messages: 21 440
Localisation: région parisienne et nord

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 21:55 (2008)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ? Répondre en citant

Je n'aime pas les pâtes au chèvre mais j'aime le boeuf bourguignon! Very Happy
Rassurez- vous , bruno et Delerm font partie de mes artistes préférés mais est-ce vraiment la peine de le dire ? Very Happy
_________________
fidèle à d'autres ombres à jamais .Trenet


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:37 (2017)    Sujet du message: Bénabar, Vincent Delerm, vous en avez pas marre ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bénabar Dis-lui oui Index du Forum -> Archives -> Archives : passages médias Bénabar Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com